déchaussement dentaire
déchaussement dentaire

En quoi consiste le déchaussement dentaire ?

Le principe du déchaussement dentaire est connu comme étant le phénomène par lequel la gencive ne remplissant plus sa fonction laisse les dents tombées. Cette définition relativement simpliste, même si pas totalement fausse, n’est qu’un aspect de ce qu’est la maladie. Beaucoup se basent également sur des idées erronées pour déterminer ce qu’est la parodontite. Ce qui accroît les risques d’une mauvaise prise en charge et occasionne des dégâts irréversibles. Aussi, pour ne pas en arriver à ces extrêmes, il est préférable de se familiariser avec ce mal qui ronge de plus en plus. Afin d’en connaître davantage sur lui, il faudra se pencher sur 3 points : sa nature, ses causes et les moyens d’y remédier.

Qu’est ce que le déchaussement dentaire ?

La parodontite et le déchaussement des dents sont une seule et même maladie : celle qui touche le parodonte, c’est-à-dire, les tissus qui servent à maintenir la dent en place. Parmi ces tissus, on distingue, entre autres, la gencive. D’ailleurs, quand la parodontite est confirmée, elle découle le plus souvent d’une gingivite. Cette infection lorsqu’elle n’est pas prise à temps, peut avoir des conséquences néfastes, autant pour la santé bucco-dentaire que pour des organes du corps. Afin d’éviter cette fin, il est plus que conseiller de consulter un professionnel de la parodontie. Pour en savoir plus, ne pas hésiter à voir ce site.

Le parodontologiste qualifié est celui qui peut se charger de tout ce qui entoure l’ancrage des dents. Cette spécialisation fait que son intervention est le plus souvent due à la recommandation d’autres praticiens comme le dentiste ou le chirurgien esthétique.

Qu’est ce qui cause la parodontite ?

De nombreuses choses peuvent être à l’origine du déchaussement dentaire. Il peut par exemple s’agir d’une mauvaise hygiène de vie créant des bactéries qui, par la suite, produiront des toxines. Ce sera le début de la gingivite et donc, du déchaussement. De ce fait, la parodontite est la conséquence d’un processus lent qui débutera par l’apparition de plaques dentaires. Une fois installées, elles peuvent provoquer inflammations et saignements. Toutefois, ces symptômes diffèrent d’un cas à un autre ; notamment pour les fumeurs qui ne montrent aucun signe apparent. Ce qui n’empêche pas la maladie d’être présente et de s’aggraver. Généralement, elle suivra plusieurs étapes :

  • La formation de la d’une poche entre la racine concernée et la gencive où les bactéries iront se déposer. A ce stade, le brossage n’est plus efficace ;
  • La destruction progressive du parodonte et l’agrandissement de l’espace où se logent les bactéries.

La dernière étape sera celle où, une fois que la poche du tissu d’ancrage a atteint une taille conséquente, la dent commence à bouger et au fil du temps, finit par « tomber ».

Le fait que les premières phases de l’évolution du déchaussement dentaire soient presque indétectables est l’un des points les plus problématiques. Pour avoir des indices, il faudra respecter la fréquence des visites chez le dentiste tout en prêtant attention à l’état de ses gencives. Elles sont saines si elles ne laissent aucun espace libre entre les dents, les racines sont entièrement chaussées, aucun saignement ou gonflement n’est à noter et les gencives sont roses. Dans le cas contraire, consulter un dentiste est encore la meilleure solution. Ne pas prendre la situation à la légère puisque ses conséquences peuvent s’étendre au-delà de la zone buccale et atteindre le cœur ainsi que d’autres organes.

Comment se présente le traitement de la parodontite ?

Le déchaussement des dents, lorsqu’il est effectif, ne peut être soigné. Une fois un tissu atteint, il ne sera pas possible de le guérir. Le parodontologiste aura pour mission de permettre au patient de retrouver une qualité de mastication optimale en plus d’un aspect plus esthétique.

Le traitement en lui-même peut prendre plusieurs formes selon le degré de déchaussement. Il pourra s’agir d’un simple détartrage jusqu’à une opération. S’il y a confirmation de parodontite, un suivi régulier sera proposé par le praticien.

Néanmoins, la prévention est encore le meilleur moyen pour éviter le déchaussement. Il suffira pour cela, d’adopter des gestes hygiène bucco-dentaire simples (brossage régulier, passage de  fils dentaires, etc.) en plus d’une hygiène de vie sans consommations de produits nocifs comme le tabac.

Articles similaires